Amrita Daigle, relaxation et rééducation du mouvement
 

 

Nouvelles fraīches

Souriez ! Vos os se détendent !

Il vous arrive de vous sentir à l’étroit dans votre corps ? Alors, je peux vous aider et j’aurais grand plaisir à vous accompagner vers le bien-être ! Avec l’approche TragerMD, vous ressentez plus de souplesse dès la première séance.

Au repos, les muscles sont longs et souples. Ils rétrécissent et s'affermissent lorsqu'ils se contractent, puis retrouvent longueur et souplesse à la détente. Relevez le bras et palpez son sommet : votre deltoïde est dur comme du bois ! Laissez votre bras en suspension le long de votre tronc et touchez la même zone… C'est maintenant plus moelleux ! Cette polyvalence musculaire nous permet une grande variété de mouvements. Certaines tensions nous sont utiles, par exemple pour soulever le sac d'épicerie, et elles ont heureusement tendance à se dissoudre aussitôt l'effort terminé. Les tensions auxquelles on fait référence quand on se dit « tendu-e » sont d'un autre ordre : elles se créent dans le feu roulant de la vie et ont tendance à élire insidieusement domicile dans notre corps.

Lorsqu'un muscle s'installe en mode « tension chronique », il ne s'agit pas d'une pathologie ou d'une défaillance de votre système musculaire, mais plutôt d'une habitude de votre système nerveux. Il a la fâcheuse manie d'envoyer un message de contraction en boucle dans une partie de votre corps, et la configuration s'installe. Un muscle rétrécit, le voisin tire dans la direction opposée pour stabiliser la région, celui du dessous fait de son mieux pour s'adapter à ce nouvel environnement, et c'est parti mon Kiki ! Il y a perte de souplesse quand la tension raccourcit le réseau des bandes élastiques musculaires entourant votre squelette. C'est un peu comme si vous vous retrouviez coincé-e dans un « chandail » trop petit. On peut transformer cet état créé par les messages du cerveau, afin que les fibres se relâchent et retrouvent leur souplesse initiale. Les mouvements Trager
MD reçus à la table, tout comme les MentasticsMD qu'on pratique soi-même, brisent le cercle vicieux de nos habitudes de tension, au cœur même de leur lieu d'origine. Le changement est palpable et perdure dans le temps.

Œil de lynx – Vision claire et regard détendu

Cet automne, j'ai eu le plaisir de participer à un atelier de formation continue. J’y ai appris des manipulations précises et délicates pour favoriser la détente de la région oculaire. Les mouvements, exécutés dans un rythme lent et paisible, détendent non seulement les yeux, le visage et la tête, mais le mental également ! Offrez-vous cette profonde relaxation. Vous n’aurez qu’à me le demander lors de votre prochaine séance individuelle. Pour prendre rendez-vous : 418-659-7907.

Le congrès international de TragerMD, un franc succès !

Montréal était l'hôte du congrès international de TragerMD en octobre dernier. Sous le thème de la célébration, nous avons accueilli des centaines de collègues d’une quinzaine de pays.

J'ai eu le plaisir d’y diriger cinq ateliers, dont une exploration de mouvements MentasticsMD multilingue à l’ouverture du congrès, accompagnée de la musique et des percussions de mes collègues californiens Gae Henry et Henry Bornstein. Imaginez une foule de personnes, unies dans une même recherche de calme, explorant la qualité du mouvement dans un même souffle, et vous avez une petite idée de ce qui s’est passé ce jour-là !

Par la suite, j’ai animé trois marches-conscience matinales. Départs de l’hôtel à la belle étoile, parcours charmants dans les plus beaux quartiers de Montréal, nos pas baignés par la lumière particulière du soleil levant… Les participants ont beaucoup apprécié ces moments de méditation en mouvement.

    

J’ai également orchestré et guidé l’atelier de fermeture du congrès : un mandala humain à l’image des chorégraphies des cérémonies des Jeux olympiques ! Pour l’occasion, les participants avaient tous revêtu un chandail d’une couleur prédéterminée, créant ainsi des dessins humains représentant les éléments de la nature : le rouge pour le feu, le bleu pour l’eau, le vert pour la vie et la terre, le blanc pour l’air et l’énergie. Une célébration-méditation d’une grande beauté, synthèse et intégration symbolique de nos apprentissages des derniers jours. Soutenue par une improvisation musicale inspirante de nos collègues Gay et Henry, l’expérience s'est terminée dans le silence total – certainement un record Guinness de qualité d’intériorisation à grand déploiement !

Le bout du monde… à un coin de rue !

« Finistère », du latin finibus terræ, veut dire fin de la terre. La rue où se situe mon bureau a reçu ce nom évocateur de grands espaces et de respiration au moment de la création de la nouvelle ville de Québec. Un beau cadeau ! Le Finistère se trouve à l’extrême ouest de la Bretagne, sur un cap dominant la Manche et l'océan Atlantique. La région tient son nom de l'abbaye bénédictine Saint-Mathieu-de-Fine-Terre, bâtie au XIIesiècle. Pour visiter vos espaces intérieurs, un détour par la rue du Finistère s’impose !

Amrita Daigle
3057, rue du Finistère
Arrondissement Sainte-Foy – Sillery
Québec ( Québec ) G1X 1G8
www.amritadaigle.com
418-659-7907

Tous droits réservés © Amrita Daigle 2008
Conception graphique : Sylvie Daigle, Maude D., Amrita Daigle
Réalisation technique : Isabelle Guévremont-Marcotte
Rédaction : Amrita Daigle et Maude D.
Révision : Uparathi Provencher
Photos musiciens et mandala : Piermario Clara

Retour Bulletins d'information